Central Data Catalog

Citation Information

Type Report
Title Datation de la baisse de la fécondité en Afrique subsaharienne
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2001
URL http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_7/carton07/010026826.pdf
Abstract
Si les enquêtes démographiques et de santé (EDS) ont souligné une tendance à
la baisse de la fécondité dans certains pays d'Afrique subsaharienne, son début
précis et la vitesse de transition sur ce continent sont mal connus. Cette étude a pour
but de combler cette lacune en utilisant une approche innovante d'analyse des
données des EDS et d'autres enquêtes fiables. La méthode utilise une exploitation
des tendances de la fécondité, année par année, séparant les milieux urbains et
ruraux. L'article débute avec une étude de cas de la transition de la fécondité au
Kenya. La même méthode est ensuite appliquée à plus de vingt pays. Les résultats
indiquent que dans de nombreux pays la fécondité a commencé sa baisse vers la fin
des années 1960 et dans les années 1970 dans les zones urbaines, et environ dix ans
plus tard dans les zones rurales, soit bien plus tôt qu'on ne le pense généralement.
La datation du début de la transition de la fécondité permet de développer une
analyse plus approfondie de ses déterminants. L'accent est mis sur le rôle des
programmes de planning familial et sur l'émergence de nouveaux comportements
individuels indépendants comme le retard de l'âge au mariage ou l'avortement. La
comparaison est faite avec la situation d'autres pays en développement et le rôle
possible des médias, la télévion en particulier, est examiné.

Related studies

»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»