Central Data Catalog

Citation Information

Type Journal Article - Tropical medicine & international health
Title Using multi-country household surveys to understand who provides reproductive and maternal health services in low-and middle-income countries: a critical appraisal of the Demographic and Health Surveys
Author(s)
Volume 20
Issue 5
Publication (Day/Month/Year) 2015
Page numbers 589-606
URL http://europepmc.org/articles/pmc4409817
Abstract
Objectif

Les enquêtes démographiques et de santé (EDS) sont une ressource vitale de données pour des analyses comparatives entre les pays. Cet article fait partie d'une série d'analyses évaluant les types de prestataires utilisés pour les soins de santé reproductive et maternelle dans 57 pays. Ici, nous examinons certains des défis rencontrés, en utilisant les données EDS à cette fin, présentons la classification que nous avons utilisée pour les prestataires et fournissons des recommandations pour permettre des comparaisons plus détaillées et précises entre les pays sur la prestation des soins de santé.
Méthodes

Nous avons utilisé les plus récents relevés EDS entre 2000 et 2012; 57 pays avaient des données sur la planification familiale et les prestataires de soins d'accouchement et 47 pays avaient des données sur les soins prénatals. Chaque option de réponse possible dans les 57 pays a été répertoriée et classée. Nous avons ensuite développé une classification pour grouper les options de réponses des prestataires selon deux dimensions clés: la nature clinique et la recherche du profit.
Résultats

Nous avons classé les différents types de prestataires de soins de santé maternelle et reproductive, et les personnes qui fournissent des soins. Les défis documentées rencontrées durant ce processus étaient les limitations inhérentes aux données de l'enquête sur les ménages sur la base de l'auto-report des répondants, l'amalgame d'options de réponse dans le questionnaire ou à l’étape de traitement des données, les erreurs de catégories du lieu par rapport à la profession pour l'accouchement, l'incapacité à déterminer si les soins reçus à domicile étaient du secteur public ou privé, un grand nombre d'options de réponse négligeables, des incohérences dans le codage et l'analyse des ensembles de données, et l'utilisation de rubriques incompatibles.
Conclusions

Pour améliorer la clarté, nous recommandons de tacler les problèmes tels que l'amalgame d'options de réponses, les données sur les prestataires du public par rapport à ceux du privé, l'incohérence dans le codage et l'obtention de métadonnées. Plus de collecte systématique et standardisée des données aiderait les comparaisons internationales des progrès vers une meilleure protection financière et nous permettra de mieux caractériser les incitations et la nature commerciale des différents prestataires.

Related studies

»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»
»