Central Data Catalog

Citation Information

Type Conference Paper - 9 ème Colloque National AFPS - IFSTTAR
Title Scénarios de risque sismique pour la ville de Chlef (Ex El Asnam) Algérie
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2015
Country/State France
Abstract
La région de Chlef (ex El Asnam) située à 200 km à l'ouest de la capitale Alger, est une zone qui souffre en permanence d'activités sismiques. Durant le siècle dernier, quatre évènements d'intensité EMS supérieure à V ont secoué la région. Le dernier, celui du 10 Octobre 1980, de magnitude 7.3 a détruit plus de 70 % de la ville. Un large inventaire des dommages a été entrepris suite à ce séisme dont, les données n'ont jamais été utilisées pour l'évaluation du risque sismique dans la ville. Dans cet article, trois scénarios sont simulés. Le premier consiste en la régénération du séisme de 1980 en considérant l'état urbain de la ville en 1980. Une comparaison des résultats simulés avec les dommages observés est faite. La simulation d'un séisme de même intensité que celui de 1980 mais, en considérant l'expansion urbaine actuelle de la ville est faite en second lieu. Le dernier scénario considère un potentiel séisme généré par la faille inverse des Montagnes Rouges. Le but de ces scénarios est de repérer les typologies constructives les plus vulnérables et les zones qui seront endommagées en cas de séisme et fournir des éléments d'aide à la décision à la communauté locale chargée de la gestion du risque sismique. ABSTRACT. Chlef region (eg El Asnam) located 200 km west of the capital Algiers, is an area that suffers continually of seismic activities. During the last century, four EMS intensity events higher than V rocked the region. The last one of October 10, 1980, magnitude 7.3, destroyed more than 70% of the city. A large damage inventory was undertaken following this earthquake which, data have never been used to assess the seismic risk in the city. In this paper, results of three scenarios are exposed. The first one is the regeneration of the 1980 earthquake considering the urban characteristics of the city in 1980. A comparison of the simulated results with observed damage is made. A simulation of an earthquake of the same intensity as that of 1980, but, considering the current urban expansion of the city is made second. The last scenario considers a potential earthquake generated by the reverse fault of the Red Mountains. The aim of these simulations is to identify the most vulnerable buildings typologies and areas that will be damaged in case of seismic event and provide decision support elements to local community in charge of the seismic risk management.

Related studies

»