Central Data Catalog

Citation Information

Type Journal Article - Espace populations societes. Space populations societies
Title Une périurbanisation officielle dans un site contraignant. Le cas de Nedjma dans l'agglomération oranaise
Author(s)
Issue 2008/1
Publication (Day/Month/Year) 2008
Page numbers 89-99
URL http://eps.revues.org/2408
Abstract
Le développement spatial de la ville d’Oran, au-delà de ses limites communales, se caractérise par l’occupation de terrains de différentes natures. La conséquence est la création d’espaces périurbains socialement distincts. Le recasement constitue une forme de lotissement simplifié, destiné à une catégorie de population socialement défavorisée, à faible revenu. Il a été initié à la fin des années 1980, et a touché les grandes villes algériennes qui connaissaient une grave crise de logement. Parmi les recasements, un des exemples les plus frappants est celui de Nedjma, confiné au sud-est de l’agglomération oranaise. Ce lieu dit, rural avant la nouvelle urbanisation, abrite le recasement le plus important sur le territoire national par son envergure : la création de plus 5700 lots sur une superficie de 250 hectares a fini par y regrouper plus de 50 000 habitants. La spécificité réside dans le fait que ce recasement a été réalisé, au su de tous les responsables locaux, sur un site marécageux, regroupant certes un habitat individuel traditionnel mais sous-équipé. Cédé, à un prix dérisoire, le recasement connaît encore aujourd’hui de grandes difficultés d’aménagement liées principalement à un site inondable, à un isolement géographique et à une marginalisation sociale. Les contraintes d’ordre environnemental, l’origine géographique et les revenus modestes des ménages, le sous-équipement sont autant d’éléments qui contribuent à une ségrégation socio-spatiale dont l’origine est une périurbanisation officielle dans un site difficile.

Related studies

»