Central Data Catalog

Citation Information

Type Working Paper - CIRIEC
Title La gestion intégrée des déchets solides en Algérie. Contraintes et limites de sa mise en oeuvre
Author(s)
Issue 2011/04
Publication (Day/Month/Year) 2011
URL http://hec-cloud01.segi.ulg.ac.be/RePEc/WP11-04.pdf
Abstract
Avec l’apparition de nouvelles habitudes de consommation des populations, l’ensemble des villes algériennes doit faire face au phénomène d’une brusque augmentation des quantités de déchets produites. Une dégradation de l’environnement et un risque sur la santé publique en ont résulté. Pour faire face à cette situation, une nouvelle politique de gestion intégrée des déchets solides a été mise en œuvre par les pouvoirs publics en 2001 à travers la promulgation d’une loi-cadre et sa traduction sur le terrain par un programme de réalisation d’infrastructures importantes et de dotations en moyens appropriés. S’il est certain que les efforts consentis sont énormes, les résultats obtenus sur le terrain demeurent encore mitigés. En effet, plusieurs objectifs ont été totalement ou partiellement atteints mais diverses contraintes et limites à cette nouvelle politique ont été relevées. La gestion directe est prédominante et l’enfouissement technique des déchets est l’option privilégiée par les pouvoirs publics. La participation du secteur privé reste encore timide et ne semble pas connaître d’amélioration. L’État demeure le principal acteur à la fois dans le financement des grandes infrastructures et dans la gestion courante des divers segments de la gestion des déchets. Un système de taxations a été mis en œuvre mais il reste insuffisant au regard de l’ampleur des quantités de déchets produites, l’on s’interroge alors sur les paramètres pouvant aller dans le sens de l’amélioration de l’efficacité de la politique de gestion intégrée des déchets prônée par les pouvoirs publics algériens.

Related studies

»