Central Data Catalog

Citation Information

Type Journal Article - Revue de Médecine Vétérinaire
Title Variations des profils metaboliques lors de gestation a terme et d'avortement chez des chevres Mossi au Burkina Faso.
Author(s)
Volume 159
Issue 2
Publication (Day/Month/Year) 2008
Page numbers 112-118
URL http://www.revmedvet.com/2008/RMV159_112_118.pdf
Abstract
Des avortements non infectieux étant nombreux chez les chèvres de la
région périurbaine de Ouagadougou, l’objectif était d’étudier les différences
des profils métaboliques de ces animaux en fonction de la gestation. Les
concentrations plasmatiques de Ca, Pi, Na, K, Cl, Protéines totales,
Triglycérides ont été mesurées dans des plasmas collectés tous les mois sur
30 chèvres gestantes dont 6 ont avorté au cours de la deuxième moitié de la
gestation et 21 non gestantes servant de témoins, de deux mois avant la
monte jusqu’à 04 mois après la mise bas.
Il n’y avait que peu de différences statistiquement significatives au
moment de la monte entre les chèvres en fonction de leur gestation ulté-
rieure ou de cas d’avortement et l’âge des chèvres n’avait aucun effet (P
greater than 0.05) sur les concentrations des analytes plasmatiques mesurés.
Les concentrations de potassium, calcium et chlorures n’ont présenté que
des variations faibles, apparemment aléatoires au cours de la période considérée.
Les variations de la concentration en triglycérides ont également été
irrégulières, et aucune différence n’a été observée entre les groupes en fonction
de la gestation ou des cas d’avortements. La phosphatémie a présenté des
variations aléatoires chez les chèvres gestantes, qu’elles aient avorté ou non,
avec une diminution de la monte à la fin de la gestation. La concentration en
sodium est restée très stable chez les chèvres vides, et a présenté une forte
diminution transitoire à la fin de la gestation. La calcémie est restée très
stable chez les chèvres vides, et a diminué régulièrement jusqu’au quatrième
mois de gestation chez les femelles gestantes sans différence entre les groupes
avec ou sans avortement, pour ensuite augmenter régulièrement et retrouver
ses valeurs initiales à partir du troisième mois suivant la mise bas.
Aucune des variations observées ne peut servir de facteur prédictif d’un
avortement, mais les hypocalcémies fortes des chèvres gestantes attirent
l’attention sur une nécessaire correction de l’alimentation des chèvres.

Related studies

»