Central Data Catalog

Citation Information

Type Working Paper
Title Etude de la Concurrence au Burkina Faso
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2008
URL http://www.cuts-ccier.org/7up4/pdf/PCP-Burkina_Faso.pdf
Abstract
Le Burkina Faso, ancienne Haute Volta est une ancienne colonie française divisée au départ
entre ses voisins par le colonisateur français puis reconstitué en 1947 avant d’accéder à la
souveraineté nationale en 1960. Il s’étend sur une superficie de 274 200 km2
et compte
14 017 262 d’habitants selon le dernier recensement de 2006. Il est limité au Sud par le
Ghana, le Togo et le Bénin. A l’Est par le Niger, à l’Ouest par la Côte d’Ivoire et au Nord par
le Mali. C’est dire qu’il n’a pas d’accès direct à la mer et ses débouchés maritimes sont les
ports d’Abidjan, d’Accra, de Lomé et de Cotonou.
Le Burkina Faso est un pays sahélien dont le régime pluviométrique varie de façon sensible
du nord au sud, allant de 400mm à l 100mm. On observe depuis les grandes sécheresses des
années 73, des alternances de bonnes et mauvaises saisons. Cette situation conduit le pays
dans un régime d’insécurité alimentaire permanente.
Au plan économique, l’activité est dominée par l’agriculture qui représente 40 % du PIB. Le
taux de croissance du PIB a été en moyenne de 4% entre 1965 et 2005 et de 2,8% entre 1979
et 1993. Au Burkina Faso, 85% de la population se trouve dans le secteur de l’agriculture et
plus de 50% sont des femmes. En dehors de la période 1984-1987, le pays a toujours connu
un système économique libéral avec une forte présence de l’Etat de 1960 à 1984. Cette
présence s’est accentuée au cours de la période révolutionnaire. C’est à partir des années 90
que s’est amorcée, avec l’adoption du Programme d’Ajustement Structurel (PAS), la véritable
politique de libéralisation de tous les secteurs notamment dans l’agriculture, l’industrie et
certains secteurs de commercialisation.

Related studies

»