Central Data Catalog

Citation Information

Type Report
Title Situation des menages de la ville de nosy be dans le contexte de la crise sociopolitique - Madagascar
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2009
URL http://www.hayzara.org/index.php/eng/content/download/840/17042/version/1/file/McRAMNosyBeMadagascar​_Nov2009.pdf
Abstract
La commune urbaine de Nosy fait partie de la région de DIANA. D’origine volcanique, la commune
est constituée par un archipel d’îlots éparpillés dans le canal de Mozambique. De par sa situation
géographique, son climat tropical chaud et humide, ses caractères morphologiques propres ainsi
que la richesse et la beauté de ses écosystèmes et de ses plages, Nosy Be possède un grand
potentiel touristique. La commune est constituée de 3 zones bien distinctes : la zone urbaine, la
zone touristique et la zone rurale.
Après le ralentissement des activités de l’usine des Pêcheries de Nosy-Be (actuel UNIMA) et de la
SIRAMA, le tourisme est resté la principale activité économique de Nosy Be. Cependant, suite aux
communications, voire à l’interdiction aux touristes étrangers de voyager sur Madagascar pour
cause d’insécurité durant la crise sociopolitique que le pays a traversée, l’activité touristique a été
aussi paralysée. Cette situation n’est pas sans conséquence au niveau des ménages. En effet,
une mission conjointe UNICEF et bailleurs de fonds qui ont visité les écoles d’enseignement
primaire de l’île de Nosy Be en Juin 2009, a constaté que le nombre d’enfants scolarisés a
fortement baissé et que les parents ont des difficultés pour assurer le paiement des frais de
scolarité et d’achat des fournitures scolaires pour les enfants.
Cette étude a été ainsi lancée par l’UNICEF afin de collecter des données liées à l’impact de la
crise globale et la crise sociopolitique sur les ménages de Nosy Be. La méthode Multi-cluster
Rapid Assessment Mechanism (McRAM), méthode qui a fait ses preuves dans les évaluations
d’urgence pour les réponses humanitaires au Sri Lanka, au Pakistan ainsi que dans le suivi des
impacts sociaux de la crise sociopolitique au niveau des ménages de la ville d’Antananarivo a été
utilisée lors de cette évaluation, moyennant quelques ajustements. Elle a touché les différents
secteurs sociaux, éducation, sécurité alimentaire, réseau social, Agriculture, eau et
assainissement, protection, Habitat, état de droit, justice, média, la santé (mortalité, morbidité,
VIH/SIDA), les Violences à domicile, la Nutrition, les besoins prioritaires des ménages et la
disparition d’enfants, phénomènes apparus récemment à Nosy-Be avec plus d’accent sur les
sources de revenus liées au tourisme et la protection de l’enfant.
Les résultats se rapportaient aux informations collectées parmi 150 ménages sélectionnés de
façon aléatoire et représentatifs des ménages, de la tranche d’âge de 6 à 18 ans, des zones et de
la commune urbaine de Nosy Be. Outre les problèmes sociaux permanents de la population, la
crise sociopolitique a accentué ou engendré d’autres problèmes socioéconomiques englobant
presque l’ensemble des secteurs étudiés, avec des cas spécifiques ayant touché en particulier les
enfants. Les besoins immédiats exprimés par la population concernent ainsi l’amélioration de leurs
conditions de vie et de leur quotidien dans le domaine social et économique.

Related studies

»