Central Data Catalog

Citation Information

Type Conference Paper - Business and Entrepreneurship in Africa
Title Entrepreneuriat, développement et croissance
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2012
City Québec
Country/State Canada
URL http://www4.fsa.ulaval.ca/wp-content/uploads/2014/12/actes-de-colloques_Business-and-Entrepreneurshi​p-in-Africa.pdf#page=164
Abstract
Cette étude vise à caractériser l’entrepreneuriat en mettant en relation la croissance économique, la distribution des revenus et la réduction de la pauvreté en Côte d’Ivoire. Pour atteindre cet objectif, nous utilisons l’approche de décomposition dynamique de Kakwani (1997), qui consiste à mesurer les effets de la croissance et de l’inégalité sur la pauvreté à partir de la comparaison multilatérale. La caractérisation de l’entrepreneuriat se fera à travers les calculs des taux de pauvreté, d’inégalité sur la base des
dépenses de consommation des ménages (entrepreneurs dans le secteur agricole, dans les secteurs secondaire et tertiaire). Le profil de
l’entrepreneur et ses caractéristiques socio-économiques et démographiques sont parfaitement établis. L’étude utilise les données
d’Enquête Niveau de Vie des ménages (ENV) de 1998, 2002, et 2008 de l’Institut National de la Statistique (INS) en côte d’Ivoire. Les résultats montrent qu’en Côte d’Ivoire, l’incidence de la pauvreté s’est considérablement accrue entre 1998 et 2008, ainsi que la profondeur et la sévérité de la pauvreté. La croissance économique est insuffisante pour réduire la pauvreté. De plus, l’élévation des inégalités réduit les effets bénéfiques de la croissance économique et accroît la pauvreté. Par ailleurs, entre 1998 et 2008, le taux de pauvreté des chefs de ménages entrepreneurs qui exercent dans le secteur agricole a connu une progression rapide et reste plus élevé, par rapport à celui des entrepreneurs des secteurs secondaire et tertiaire. En outre, le secteur agricole concentre la plus forte proportion de la population et quel que soit les contributions (absolue et relative), ce sont les entrepreneurs du secteur agricole qui contribuent le plus à la pauvreté nationale.
Par conséquent, la promotion d’une croissance économique doit être accompagnée d’une réduction des inégalités en termes de lutte contre la pauvreté. En outre, la création de richesse par l’appui au développement du secteur agricole en particulier, puis des secteurs secondaire et tertiaire) et la promotion de l’emploi dans ces secteurs permettra d’améliorer les conditions de vie des entrepreneurs qui y travaillent.

Related studies

»