Central Data Catalog

Citation Information

Type Book
Title Incidence des impôts indirects à Madagascar: Estimations à partir du tableau Entrée-Sortie
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2000
URL http://www.ilo.cornell.edu/images/wp106fr.pdf
Abstract
Cette étude vise à évaluer l’incidence des principales taxes indirectes en vigueur à Madagascar. Elle propose une amélioration d’ordre méthodologique à un travail antérieur de Stephen Younger, David Sahn, Steven Haggblade et Paul Dorosh (YSHD), de Cornell University et utilise notamment le tableau Entrée-Sortie (TES) de 1995. En plus des analyses basées sur les profils de consommation finale des ménages tels qu’ils ressortent de l’Enquête Permanente auprès des Ménages (EPM) de 1994, les auteurs veulent prendre en compte le fait que le prix d’un bien de consommation finale inclut des taxes sur les produits intermédiaires qui interviennent dans sa fabrication. De là vient l’idée d’utiliser le TES tiré des Comptes nationaux de 1995, afin d’évaluer les conséquences d’une modification des taux d’imposition. Les résultats sur la progressivité des taxes sont sensiblement les mêmes selon les deux méthodes. Le système d'impôts indirects reste largement progressif à Madagascar, sauf dans le cas du pétrole lampant qui reste nettement régressif. En fait, si l’innovation méthodologique proposée semble prometteuse, elle exige, en contrepartie, une affectation aussi détaillée que possible des produits de consommation finale entre les différents secteurs du TES, mais également une estimation précise des taux d’imposition appliqués. Ainsi, si les données le permettent, il sera plus pertinent de pouvoir distinguer les taxes sur les produits pétroliers, entre le pétrole lampant, l’essence ou le gazole, dans la mesure où la consommation en ces produits diffère beaucoup des ménages les plus pauvres aux ménages les plus aisés.

Related studies

»