Central Data Catalog

Citation Information

Type Journal Article - Revue de médecine périnatale
Title Problématique des transferts néonatals dans la région de Dakar (Sénégal)
Author(s)
Volume 8
Issue 2
Publication (Day/Month/Year) 2016
Page numbers 94-102
URL https://rmp.revuesonline.com/articles/lvrmp/abs/2016/02/126110094/126110094.html
Abstract
Objectif : Apprécier les conditions de transfert médical des nouveau-nés malades dans la région de Dakar.
Méthodologie : Il s'agissait d'une étude prospective, transversale et analytique, menée entre août 2013 et janvier 2014, intéressant les cas de transfert néonatal, dans huit centres de santé périphériques (et leurs postes de santé de responsabilité) et trois services de néonatologie de référence de niveau III, dans la région de Dakar (Sénégal). Pour chaque transfert étaient recueillis les aspects sociodémographiques, les données périnatales, la nature des soins prétransfert, les conditions et la durée du transfert ainsi que l'évolution des nouveau-nés. L'analyse des données a été réalisée avec SPSS 21.
Résultats : Au total, 130 cas de transfert néonatal ont été documentés. Le transfert était fait des structures périphériques vers les hôpitaux de niveau III dans 99 cas (76,1 %) et entre structures de référence dans 31 cas (23,8 %). Il y avait une prédominance masculine (sex-ratio : 1,6). L'âge moyen au moment du transfert était de 72 heures (1 heure à 28 jours de vie), et les transferts précoces avant 48 heures (68 cas) représentaient 52,3 %. Les structures d'accueil n'avaient été avisées que dans 26,9 % des cas. Les principaux motifs de transfert étaient le sepsis (35,4 %), la détresse respiratoire (33,8 %), le faible poids de naissance (FPN) [33,1 %]. En prétransfert, 37,7 % des nouveau-nés n'avaient reçu aucun soin ; 39,2 % avaient été réanimés. L'ambulance n'était utilisée que dans 30 % des cas, le taxi urbain était le moyen de transport le plus utilisé (45,4 %). Il n'y avait pas d'accompagnement par un personnel de santé dans 72,3 % des cas. Le délai moyen avant admission dans une structure de référence était de 3 heures et 30 minutes (maximum de trois jours). Durant le transport, plus de la moitié des nouveau-nés (53,8 %) avaient visité au moins deux structures de référence. À l'arrivée, trois nouveau-nés étaient décédés, six étaient en arrêt cardiorespiratoire. Une hypothermie était notée chez 33,8 % des nouveau-nés et une hypoglycémie chez 23,8 %. La mortalité parmi les nouveau-nés transférés était de 22,3 % (29 décès).
Conclusion : Les transferts néonatals se déroulent dans de mauvaises conditions dans la région de Dakar. L'organisation d'un système de transport néonatal efficace, articulé autour de réseaux régionaux de périnatalité, est une priorité pour tout le Sénégal.

Related studies

»
»