Central Data Catalog

Citation Information

Type Journal Article - Pan African Medical Journal
Title Distribution épidémiologique de l’infection à VIH chez les femmes enceintes dans les dix régions du Cameroun et implications stratégiques pour les programmes de prévention
Author(s)
Volume 20
Issue 1
Publication (Day/Month/Year) 2015
URL https://www.ajol.info/index.php/pamj/article/viewFile/114219/103925
Abstract
Introduction: le Cameroun se situe dans un contexte d'épidémie généralisée du VIH. La sous-population des femmes enceintes, facilement
accessible au sein de la population générale, représente une cible probante pour mener la surveillance du VIH et estimer l'évolution
épidémiologique. L'objectif de notre étude était d'évaluer la distribution épidémiologique du VIH chez les femmes enceintes. Méthodes: étude
transversale menée en 2012 chez 6521 femmes enceintes (49,3% âgées de 15-24 ans) en première consultation prénatale (CPN1) dans 60 sites
des 10 régions Camerounaises. L'algorithme en série a été utilisé pour le sérodiagnostic du VIH. Résultats: la prévalence du VIH était de 7,8%
(508/6521), avec une différence non significative (p=0,297) entre milieu rural (7,4%) et milieu urbain (8,1%). En zone rurale, cette prévalence
variait de 0,7% à l'Extrême-Nord à 11,8% au Sud. Cependant, en zone urbaine elle variait de 4% à l'Ouest à 11,1% au Sud-Ouest. Suivant l'âge,
la prévalence était plus élevée (11,3%) chez les femmes de 35-39 ans. Suivant le niveau de scolarisation, la prévalence du VIH était plus faible
(4,4%) chez celles non-scolarisées, et plus élevée (9,3%) chez celles ayant un niveau primaire. Selon la profession, l'infection était plus élevée
chez les coiffeuses (15,5%), secrétaires (14,8%), commerçantes (12,9%) et institutrices/enseignantes (10,8%). Conclusion: la prévalence du
VIH reste élevée chez les femmes enceintes au Cameroun, sans distinction entre milieux rural et urbain. Les stratégies de prévention devraient
s'orienter préférentiellement chez les femmes enceintes âgées, celles du niveau d'instruction primaire, et celles du secteur des petites et moyennes
entreprises.

Related studies

»