Central Data Catalog

Citation Information

Type Working Paper
Title Comprendre les déterminants de l’accès au marché des producteurs pour améliorer les Systèmes d’Information de Marché. Le cas des producteurs de riz à Madagascar
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 2016
URL http://agritrop.cirad.fr/583072/1/David-benz.pdf
Abstract
La circulation de l’information est considérée par la littérature économique comme un facteur de performance du
marché. L’asymétrie d’information est fréquemment citée comme limitant l’efficacité des marchés agricoles dans les
pays en développement. Le marché du riz à Madagascar, caractérisé par une forte instabilité et une faible intégration
spatiale, en est une illustration. Les SIM (Systèmes d’information de marché) visent en ce sens à améliorer les
performances de marché, en diffusant de l’information aux producteurs et aux acteurs de la commercialisation.
Toutefois, leur efficacité reste souvent limitée, faute d’une réelle prise en compte des pratiques et des contraintes
des acteurs ciblés, en particulier celles des petits producteurs. Une analyse des moyens d’existence, des pratiques de
commercialisation et des conditions d’accès à l’information a été menées auprès de 582 producteurs de deux bassins
de production de riz à Madagascar.
L’information de marché est perçue comme nécessaire mais insuffisante par la majorité des producteurs (même
si la capacité de production, la faiblesse des prix à la récolte et l’enclavement sont le plus souvent cités en premier
lieu comme contraintes). La demande en information est différenciée en fonction des types de producteurs et de
leur degré d’enclavement. Plus ils sont insérés dans le marché (excédents commercialisables ou collecte), plus ils
sont demandeurs de modes de diffusion précis et personnalisés (via la téléphonie mobile) et enclins à payer cette
information. Mais la capacité de la grande majorité des producteurs s’avère limitante pour adopter des systèmes
basés sur la téléphonie mobile. Pour pallier le risque d’accentuer les inégalités en développant des SIM purement
tirés par la « demande » des producteurs les mieux lotis, une diversité de supports de diffusion semble nécessaire
(téléphone mobile, radio, affichage), ainsi qu’un accompagnement par de la communication directe via les agents
de vulgarisation.

Related studies

»