Central Data Catalog

Citation Information

Type Journal Article - International Journal of Biological and Chemical Sciences
Title Contribution du manioc à l’alimentation et à la nutrition des enfants dans la commune de Djidja au Bénin
Author(s)
Volume 8
Issue 4
Publication (Day/Month/Year) 2015
Page numbers 1757-1770
URL http://www.ajol.info/index.php/ijbcs/article/view/111419
Abstract
La présente étude vise à évaluer la contribution des aliments à base de manioc à l’alimentation et à la nutrition des enfants de 6 à 35 mois de la commune de Djidja. En outre, les facteurs socioéconomiques et culturels qui influencent la consommation desdits produits ont été identifiés. L’étude s’est déroulée en deux phases. La première phase a consisté en une enquête de consommation alimentaire et nutritionnelle au cours de laquelle les données de consommation alimentaire et nutritionnelle ont été collectées sur un échantillon de 106 enfants réparti en trois tranches d’âge. Dans la deuxième phase, les données socioéconomiques et culturelles ont été collectées à travers des focus group auprès de 400 acteurs (producteurs, transformatrices et mères d’enfants). La prévalence des différents types de malnutrition obtenue se présente comme suit: émaciation : 8,6% ; retard de croissance : 32,7% et insuffisance pondérale : 17,1%. Il en découle que la situation nutritionnelle des enfants de 6 à 35 mois pose un sérieux problème de santé publique dans la commune de Djidja. Le dérivé du manioc le plus consommé par les enfants de 6 à 35 mois est le gari. Sa contribution aux taux de couverture des besoins en nutriments par les aliments de complément et l’alimentation des enfants de 6 à 35 mois est relativement faible. Elle varie de 4 à 22% pour l’énergie, 2 à 14% pour les protéines, 1 à 9% pour le fer et 1 à 5% pour le zinc dans les trois tranches d’âge. Par ailleurs, les facteurs socioéconomiques et culturels qui influencent la consommation des dérivés du manioc par les enfants sont le revenu des ménages, la
commodité (la disponibilité locale et l’accessibilité permanente du gari, font qu’il est plus facile aux mères de le donner aux enfants pour calmer leur faim), la disponibilité et l’accessibilité permanente des dérivés de
manioc et la facilité de préparation.

Related studies

»