Central Data Catalog

Citation Information

Type Book Section - Pression démographique et production alimentaire : L'exemple de trois regions du Cameroun
Title Les spectres de Malthus
Author(s)
Publication (Day/Month/Year) 1991
Page numbers 181-216
URL http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_7/carton07/34453.pdf
Abstract
Le rapport entre la dynamique dbmographique et les disponibilids
alimentaires est une des questions centrales du dbbat sur la population et
le dbveloppement.
Si les politiques d’ajustement structurel, qui visent B imposer un
nouveau cadre macrokonomique dans la recherche des Quilibres production-consommation,
ont une approche excessivement monbtaire qui
ignore la dimension population et masque la nature des dCfis & relever
(maintien de l’autosuffisance alimentaire et de 1’6quilibre kologique,
crCation d’emplois, maîtrise de l’exode rural et de la natalite) 1, le dbbat
sur l’adhuation population-ressources semble, par contre, se circonscrire
principalement aux relations physiques : population (taux de
croissance ou densitb) - production de subsistances - innovations
technologiques.
Ainsi le rapport population-alimentation sera souvent abord6 sous
l’angle de la pression dbmographique, notion renvoyant le plus souvent
& une variable quantitative : la densid dCmographique, dont l’bvolution
dépend du taux de croissance de la population sur un espace donnC.
I1 n’y a donc rien d’6tonnant & ce que, dans les Ctudes sur le Cameroun,
lorsqu’il est question d’amknagement du territoire, d’exode rural,d’Cvolution des systkmes agraires, d‘autosuffisance alimentaire, ..., les
auteurs privilkgient 1’Ctude de trois zones iì forte densite (le pays Bamiléké,
le département de la LekiC et les Monts Mandara). En prenant ainsi
les zones de fortes densites comme cas crucial des probli5mes posés par
1’Cvolution des systkmes de production agricole, sous leur double aspect
quantitatif et qualitatif, le facteur démographique apparaît iì priori être
tout aussi sinon plus important que les facteurs physiques de l’environnement
(relief, climat, sols), économiques (insertion de l’konomie
rurale dans le systi5me du marché moderne), techniques (methodes traditionnelles
et modernes), sociaux et politiques.
Comparant ces trois cas, des etudes antérieures sur l’exode rural et
l’evolution des milieux ruraux ont toutefois montre que la densite est un
concept relatif u aux aptitudes culturales des sols, des syskmes de
production et de la manikre dont les sociCtés gkrent leur espace utile B 2
et n’a donc U de sens que dans un contexte économique et social donne
>> 3 et non comme variable explicative unique.
I1 semble donc utile de revoir I’adQuation densité-pression demographique
dans la 1ittCrature scientifique avant de comparer pour ces
trois zones la dynamique production alimentaire-population.
Enfin, une remise en question de l’approche empirique s’impose
sous trois aspects :
a) l’évolution des densités au sein de l’espace national ne remet-elle
pas en question l’importance traditionnelle attach& iì ces trois zones ?
b) le r61e relatif de la densite n’oblige-t-il pas iì considbrer d’autres
variables dbmographiques, comme le taux de croissance de la population
rurale ?
c) l’articulation entre densité de la population rurale et croissance
urbaine ne mérite-t-elle pas une nouvelle analyse ?

Related studies

»
»